Retour à l'accueil

10 conseils pour un entretien minimal au chalet

 

Par Bertrand Dumont

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un chalet ou d’une maison de campagne. Au printemps, en été, à l’automne, comme en hiver, vous aimez aller vous y ressourcer. Vous êtes heureux de vous y reposer et de vous y amuser, et beaucoup moins de vous occuper de l’extérieur.

Voici donc quelques idées pour réduire l’entretien au minimum:

 

1. Ne tondez que l’espace nécessaire

Vous avez un grand terrain et vous avez pris l’habitude de le tondre au complet… mais il a des parties où vous n’allez que pour tondre! C’est simple, arrêtez de les tondre. Identifiez les surfaces que vous utilisez réellement (y compris celles que vous utilisez pour lancer la balle, jouer au volley-ball, etc.). Laissez les parties non utilisées pousser naturellement. La nature y reprendra rapidement ses droits. Vous pouvez aussi y créer un pré fleuri. En faisant un sursemis de plantes herbacées indigènes, vous donnerez plus de couleurs et de biodiversité à un espace peu intéressant… à tondre!

 

2. Optez pour l’écopelouse

Les chalets et les maisons de campagne sont souvent situés en milieu naturel ou au bord d’un lac. Alors, plutôt que de rechercher un gazon uniforme, optez pour l’écopelouse. Il s’agit d’une pelouse diversifiée pour laquelle on se préoccupe peu de sa composition. Graminées à gazon, trèfles nains et quelques herbes indésirables peuvent y vivre en bonne harmonie. Il s’agit en fait d’avoir un tapis vert, bien fourni, qui permet de réaliser ses activités de plein air favorites.

 

3. Regrouper les plates-bandes

L’été, vous aimez être entouré de fleurs. Pour faciliter leur entretien, placez les plates-bandes autour de la maison ou des lieux de vie (patio, gazebo, piscine, etc.). Éviter de trop les éloigner des endroits que vous fréquentez le plus. Allez entretenir une plate-bande dont on ne profite pas directement peut donner un sentiment de perte de temps.

 

4. Choisissez des plantes faciles et éprouvées

Il existe un certain nombre de plantes faciles, presque sans entretien. Ce sont des plantes cultivées depuis des décennies et qui ont fait leurs preuves. Évitez les plantes nouvelles, qui n’ont pas été testées ou encore qui demandent beaucoup d’entretien. Recherchez des plantes robustes et ne demandant que peu d’interventions.

Si votre terrain est situé dans une région peu pluvieuse, choisissez des plantes résistantes à la sécheresse. Sélectionnez des plantes reconnues pour leurs résistances aux insectes et maladies. Évitez les plantes nécessitant un tuteurage, des arrosages ou des soins particuliers.

 

5. Utilisez des plantes indigènes

Si votre propriété est située en milieu naturel, elle est entourée de plantes qui poussent… toutes seules, les plantes indigènes. Identifiez celles qui vous plaisent et les introduire dans votre jardin est une bonne idée. Si elles poussent sans aide dans la nature, elles feront la même chose dans votre aménagement paysager. Il existe aussi peut-être d’autres plantes indigènes qui conviendraient à votre aménagement paysager. Une consultation avec un Maître paysagiste peut vous aider à les identifier.

 

6. Soyez tolérant

Vos plates-bandes n’ont peut-être pas besoin d’être aussi propres et soignées que dans un milieu urbain. Si quelques herbes indésirables ou des fleurs fanées sont présentes, cela ne devrait pas vous agacer. D’autant plus que les graines produites par les fleurs fanées peuvent attirer des oiseaux. Quelques insectes ou quelques traces de maladies ne devraient pas non plus demander une action de votre part.

 

7. Replanter la nature

Si votre terrain comprend un grand espace sans arbre, vous pourriez y planter des arbres indigènes, des arbres à noix (que vos enfants et petits continueront à récolter) ou encore des arbres fruitiers (avec des variétés résistantes aux insectes et maladies). Recréer une petite forêt ou un petit verger, qui demande généralement assez peu d’entretien si on le cultive de manière biologique, est aussi une belle manière de réduire les travaux estivaux.

 

8. Prévoir le déneigement

Le plus souvent, en campagne, il n’y a pas de services de déneigement qui enlève la neige. Celle-ci doit être entreposée sur le terrain. On doit donc, lors de la création d’espace de vie ou de platebandes, prendre en compte les endroits où on déposera la neige. Inutile de planter des fleurs ou des arbustes qui seront abîmés par les travaux de déneigement. Prévoir l’utilisation de cet espace évite bien du travail printanier.

 

9. Utiliser un système d’irrigation

Si on décide de cultiver des plantes en pot, comme quelques légumes, des fines herbes ou des fleurs, l’installation d’un système d’irrigation évite des déconvenues. Comme on est souvent absent pendant cinq jours d’affilée, un système d’irrigation maison sur minuterie ou un système automatisé évite bien des pertes de plantes alors qu’elles étaient sur le point de produire.

 

10. Des professionnels à votre service

Comme le regroupement Maître Paysagiste couvre un vaste territoire, il est facile de trouver un entrepreneur dans votre région! N’hésitez pas à faire appel à leurs services. Ils vous aideront à réaliser votre projet et à minimiser l’entretien de votre terrain… afin que vous profitiez pleinement de vos temps libres.