Retour à l'accueil

Bien se préparer pour passer du rêve à la réalité

Par Bertrand Dumont

Faire appel à un Maître Paysagiste afin qu’il vienne vous aider à réaliser l’aménagement de votre espace extérieur est une décision importante. Dans un tel projet, il y a une bonne part de rêve, mais la réalité ne doit pas être absente.

Des partenaires

L’aménagement paysager dans lequel vous vous sentirez bien est sûrement différent de celui de votre voisin, de vos parents ou de vos amis. La mission de votre Maître Paysagiste est donc de créer un jardin à votre image, où vous aimerez vous retrouver seul, en famille ou entre amis. Pour que le projet soit un succès, il faut d’abord établir votre vision (votre rêve), vos goûts, vos besoins et vos attentes… ainsi que vos contraintes.

Le travail de votre Maître Paysagiste consiste ensuite à traduire tous ces éléments sur le papier, et finalement dans la réalité, pour votre plus grand plaisir.

Commencer par le rêve

Quand vous pensez à votre futur aménagement paysager, à quoi rêvez-vous? Est-ce que vous vous voyez au soleil, étendu sur une chaise longue à lire un bon roman? Est-ce que vous vous imaginez en train de manger avec un couple d’amis à l’abri d’un grand arbre? Est-ce que vous vous visualisez vous promenant dans un jardin qui ressemble plus à une jungle qu’à une grande étendue de gazon? Est-ce que vous vous représentez en train de jouer avec vos enfants? Est-ce que vous vous imaginez par une belle soirée d’été en train de prendre du bon temps avec trois ou quatre couples d’amis. Ou encore, en fin de soirée, de relaxer en amoureux dans votre spa? Les possibilités sont infinies.

Chacun de ces scénarios va avoir une grande influence sur le résultat final. Par exemple, si vous aimez les belles soirées d’été passées à manger avec plusieurs couples d’amis, le patio devra être assez grand. Dans le cas où vous aimeriez que votre jardin soit une jungle, il sera plus végétal que minéral.

En couple, il est important que chacun définisse son rêve afin de trouver une solution commune. Un Maître Paysagiste peut vous aider à aménager un jardin où elle aura un endroit où s’étendre pour lire un roman, et lui, un espace assez grand pour recevoir des amis.

L’important est de bien définir son rêve. L’écrire ou le décrire avant le rendez-vous de planification est un bon moyen de prendre son temps pour y penser.

Les images de votre rêve

Il est parfois difficile de décrire son rêve. Qu’à cela ne tienne, grâce à Internet il est possible de se confectionner une petite collection de photos des ambiances que l’on aime. Il existe sur Internet des milliers de photos d’aménagements paysagers, particulièrement sur le site Pinterest. Il est donc facile de se créer une « banque d’images » représentative de ce que l’on souhaite. Ces images serviront d’inspiration (il ne s’agit pas de les copier) à votre Maître Paysagiste.

Évaluer ses besoins

Vous avez rêvé? Bravo, mais il faut maintenant revenir à un peu de réalité. Disons que vous avez décidé (ou pas) d’installer une piscine ou un spa. Une partie de l’espace est donc utilisée (ou pas!). Il faut définir vos autres besoins. Combien êtes-vous à la maison : 2, 3, 4, 6… personnes? Est-ce que l’été vous mangez tous les repas dehors? Les réponses à ses questions conditionnent les dimensions de la terrasse. Une table pour 4 ou 8 personnes ne prend pas le même espace. Vous préférez la cuisine sur un hibachi (petit gril traditionnel au charbon de bois) plutôt que sur cuisine extérieure? Même l’hiver peut être pris en compte. Dans le cas où vous aimeriez installer une patinoire extérieure en hiver, il faut aussi en prévoir l’espace.

Évaluer ses besoins, c’est définir les activités que l’on souhaite faire dans son aménagement paysager : relaxer, se baigner, recevoir, jouer avec les enfants, cultiver un potager, faire des bouquets, etc. Y réfléchir et en discuter en couple ou en famille avant l’arrivée de votre Maître Paysagiste est une excellente manière de bien faire le tour de la question.

Définir ses goûts

Dans une vaste majorité des cas, les entrepreneurs paysagistes s’inspirent des matériaux du bâtiment et de leurs couleurs pour sélectionner ceux qui composeront l’aménagement. Par contre, certains matériaux ne peuvent être utilisés sur le bâtiment, mais conviennent à l’aménagement paysager. Vous pourriez posséder une maison en brique, mais ne pas aimer marcher sur le béton. Vous préférez le bois? Vous pouvez aussi pencher pour le fer forgé plutôt que pour le verre pour une clôture. Faites part à votre Maître Paysagiste des types de matériaux que vous aimez. Parlez-lui aussi des couleurs que vous appréciez. Par exemple, si vous n’aimez pas le noir, autant le savoir dès le départ.

Fixer ses attentes

À cette étape, il s’agit de définir le temps que vous souhaitez consacrer à l’entretien de votre investissement. Êtes-vous plus contemplatif qu’actif? Est-ce que vous souhaitez faire vous-même l’entretien horticole ou le faire faire? En totalité ou en partie.

Il ne faut pas oublier non plus qu’il n’y a pas que l’entretien horticole. Une cuisine extérieure demande plus d’entretien qu’un hibachi. Une piscine plus qu’un spa. Un feu de bois (si autorisé) plus de travail qu’un foyer extérieur au gaz.

Prendre en considération les travaux d’entretien peut parfois amener à changer d’opinion sur une option. Il est toujours mieux d’y penser un peu d’avance.

Les exigences de la municipalité

Les municipalités réglementent plus ou moins la présence de certains équipements et les travaux d’aménagement paysager sur leur territoire. La plupart du temps, les Maîtres Paysagistes connaissent la réglementation. Par contre si vous êtes au courant d’une réglementation particulière dans votre quartier ou encore d’une nouvelle réglementation, il est bon d’en informer l’entrepreneur paysagiste.

Définir ses contraintes

Eh oui, il faut bien en parler! Une fois que l’on a rêvé, évalué ses besoins, défini ses goûts et fixé ses attentes, on doit parler des coûts. Établir un budget réaliste est toujours une bonne idée.

Pourquoi faire tout ce processus avant de parler budget? La réponse est simple. Au fur et à mesure du processus de préparation, des éléments vont prendre plus d’importance que d’autres. Si, au moment d’arriver à l’évaluation des coûts des arbitrages sont nécessaires, les éléments qui sont les plus importants seront alors préservés et les secondaires écartés. Ainsi, malgré un budget limité, vous vous approcherez le plus possible de votre rêve, de vos besoins, de vos goûts et de vos attentes… gages d’un projet réussi.